En cliquant sur « Accepter », vous acceptez le stockage de cookies sur votre appareil pour améliorer la navigation sur le site et analyser l'utilisation du site. Consultez notre politique de confidentialité pour plus d'informations.
Publié le :
Rédigé par :
Marie Serres
L'art du cocktail pour les dĂ©butants 🍾

L'art du cocktail pour les dĂ©butants 🍾

Petite introduction à l'art délectable et convivial du cocktail.

Nul besoin d'ĂȘtre un crack du flair bartending – jonglerie de bar –, comme Tom Cruise dans le  cultissime film Cocktail, pour se lancer dans la confection de mĂ©langes Ă  boire, mais pas question pour autant de compter sur sa seule inspiration ! Petite introduction Ă  l'art dĂ©lectable et convivial du cocktail. 

‍

Quels ingrédients pour les cocktails ?

Qu'il s'agisse de short drinks (7 Ă  12 cl) ou de long drinks (12 Ă  25 cl), les cocktails regroupent de nos jours toutes sortes de boissons, alcoolisĂ©es ou non, composĂ©es d'au moins deux ingrĂ©dients eux-mĂȘmes issus de trois familles : 

‍
1. La base,

qui donne le ton, est le plus souvent une eau-de-vie (rhum, vodka, gin, whisky, cognac...). Sa proportion est plus élevée dans les short drinks (50 à 90 % du volume total) que dans les long drinks (20 à 30 %).

2. Le corps,

composĂ© d'un ou plusieurs ingrĂ©dients liquides, apporte Ă  la fois des arĂŽmes et de la texture : eau plate ou gazeuse, soda, jus de fruit ou de lĂ©gume, vin tranquille, effervescent, aromatisĂ© ou mutĂ©... On peut Ă©galement utiliser des Ɠufs, du lait ou de la crĂšme – souvenez-vous du White Russian composĂ© de vodka, liqueur de cafĂ© et crĂšme, pĂ©chĂ© mignon du formidable « Dude » dans le film The Big Lebowski (1998). 

3. L'additif aromatique

‍apporte au cocktail un caractĂšre supplĂ©mentaire et Ă©ventuellement une couleur : additif sucrĂ© qui attĂ©nue la force de l'alcool (sirop, liqueur...), ou encore bitter Ă  l'amertume grisante (Aperol, Campari, Angostura, liqueur de gentiane...). C'est aussi dans cette catĂ©gorie que l'on range les herbes, les plantes ou les Ă©pices.

Les clés de la réussite d'un bon cocktail

Un seul mot d'ordre : l'équilibre ! Les barmen aiment bien la rÚgle des « 3 S » : sweet, sour et strong, c'est-à-dire doux, acide et fort. La présence de ces trois éléments est généralement trÚs plaisante pour les papilles, en veillant à ce qu'aucun d'eux ne prenne le dessus sur les autres.

Pour continuer dans les chiffres, inutile de trop multiplier le nombre d'ingrĂ©dients : au-delĂ  de cinq, c'est risquĂ©. Tenez compte, par ailleurs, de leur consistance : un jus de pomme, trĂšs fluide, ne donnera pas le mĂȘme rĂ©sultat qu'un jus de tomate Ă  l'onctuositĂ© marquĂ©e. Et puisque l'on parle de fruits et de lĂ©gumes, il va de soi que le respect des saisons change tout au niveau du goĂ»t. Attention, enfin, aux ingrĂ©dients qui ont quelques problĂšmes de compatibilitĂ©, par exemple le citron et le lait, sauf quand la recette l'exige – ou si vous souhaitez prĂ©parer une brousse de lait caillĂ© au lieu d'un cocktail.

‍

Les petits trucs en plus

N'hésitez pas, selon les cocktails, à « givrer » les verres : il suffit de tremper les bords dans du jus de citron éventuellement additionné de colorant, puis dans une soucoupe remplie de sucre ou de sel. Non seulement ce givrage est joli, mais il peut apporter un supplément de goût.

Toujours dans cet esprit « décoratif mais pas que », vous pouvez préparer des glaçons originaux, soit avec l'un des ingrédients liquides du cocktail, soit en glissant dans les alvéoles du moule un élément ornemental : feuille de menthe, petit fruit, bonbon, fleur... 

‍

‍Les bons ustensiles pour des cocktails rĂ©ussis

Pour finir d'une maniĂšre trĂšs prosaĂŻque, sachez que le matĂ©riel du parfait barman amateur n'est ni complexe, ni ruineux. CĂŽtĂ© bar, il vous faudra idĂ©alement un shaker – mais celui-ci peut ĂȘtre remplacĂ© par un pot Ă  confiture muni de son couvercle –, un grand verre Ă  mĂ©lange muni d'un bec verseur, un doseur Ă  alcool, une petite passoire et des cuillĂšres ou bĂątons mĂ©langeurs. ComplĂ©tez ce trousseau par quelques ustensiles dĂ©busquĂ©s dans les tiroirs de la cuisine : un couteau d'office et une planche, un Ă©pluche-lĂ©gumes, un pilon en bois, un presse-agrumes et un zesteur, et bien sĂ»r des verres adaptĂ©s. PrĂ©voyez aussi glaçons et glace pilĂ©e, indispensables pour la majoritĂ© des cocktails qui se boivent trĂšs froids. 

OĂč trouver de bonnes recettes de cocktails ?

Comment souvent, Internet est une mine d'or, avec mĂȘme une liste officielle de cocktails Ă©tablie par la trĂšs sĂ©rieuse la IBA ou International Bartender's Association, recettes Ă  la clĂ© (en anglais). À vous les meilleurs bellini, mojito, piña colada, margarita, caĂŻpirinha, bloody mary, alexander, gin fizz, negroni, white lady, mint julep, old fashioned ou egg nog ! 

Vous trouverez aussi votre bonheur en librairie, par exemple avec Mon cours de cocktails en 12 semaines chrono de Yoann Demeersseman (Dunod, 2018), Les cocktails c'est pas sorcier de Mickaël Guidot (Marabout, 2017) ou le trÚs ludique Cocktails pour les geeks de Liguori Lecomte (Solar, 2017), qui propose des recettes inspirées du cinéma, des séries télé, des jeux vidéo ou de la BD : « BiÚreaubeurre du chaudron baveur » de Harry Potter, « Lait bleu » de Star Wars, « Willy Wonka » de Charlie et la chocolaterie, « Bloody mary de Dracula », « Sangria sanglante » de The Walking Dead, « White walker » de Game of Thrones...

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. 

No items found.
No items found.

Plus de lecture...

Voir tous les articles